L’amélioration de l’accès aux services d’eau, d’hygiène et d’assainissement au Congo Brazzaville

 

Depuis 2012, un expert technique international, financé par l’Agence Française de Développement, est mis à disposition du Programme pour l’Eau et l’Assainissement (PEA) administré par la Banque mondiale. L’objectif du PEA est d’appuyer les gouvernements pour permettre aux ménages défavorisés d’accéder de manière durable à des services améliorés d’alimentation en eau, d’hygiène et d’assainissement.


Par Michel Duret, Coordonnateur National du Programme pour l’Eau et l’Assainissement.

 

Le programme pour l’eau et l’assainissement intervient particulièrement pour le développement, la mise en œuvre, le suivi et la diffusion :

 

1. de politiques sectorielles,

2. de bonnes pratiques,

3. de capacités.

 

Les interventions concernent notamment l’hygiène et l’assainissement en milieu rural, la promotion de la participation du secteur privé local, l’amélioration des services dans les petites villes et les zones périurbaines des  grandes agglomérations.

 

Le Congo Brazzaville est un nouveau pays d’intervention pour le PEA. Le manque de données fiables et l’absence de cadre stratégique de développement (planification, politique de recouvrement des coûts, cadre d’organisation de la gestion, du suivi et du contrôle/régulation) sont les principales difficultés auxquelles le pays doit faire face.

 

Le premier volet opérationnel consiste donc à réaliser une cartographie des infrastructures existantes, de recueillir les informations qui les caractérisent (type, fonctionnalité,  mode de gestion, tarification, etc) et de mettre en place un mécanisme fiable de mise à jour de la base de données.

 

Un programme national pluriannuel d’investissement sera ensuite élaboré. Cette action constitue la première étape d’un processus qui en 2013 pourrait aboutir à la définition d’un cadre d’organisation et de régulation des services publics de l’eau qui précisera les modalités de construction, de gestion, de suivi et de contrôle (régulation) des services publics de l’eau. Il s’agit également à moyen-terme d’optimiser le processus d’élaboration du Cadre de Dépenses à Moyen Terme (CDMT), et la planification avec la mise en place d’un mécanisme ascendant d’identification des besoins pour prendre en compte les priorités identifiées  localement.

 

A terme, l’objectif est de renforcer les capacités des acteurs en particulier celles des services déconcentrés de l’Etat.

 

En savoir plus :

www.wsp.org

 

Contact :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                                                                                        Contact - informations légales - espace privé - Crédits